Quelle est la clarté optimale pour l'affichage dynamique ?

Quand vous envisagez d'appliquer l'affichage dynamique, il y a plusieurs choses à considérer concernant les écrans à utiliser. La plus évidente, c'est la taille de l'écran. Comment choisir la meilleure taille d'écran, nous en avons parlé dans un autre blog. Un deuxième élément à considérer, c'est la clarté de l'écran, à cause de son influence plus grande au prix et aux frais d'utilisation de l'écran. Dans cet article nous allons expliquer ce que c'est la clarté, les choses à considérer avant d'acheter un écran et, pour terminer, nous allons donner un tableau où vous trouverez la clarté d'écran conseillée pour de différents espaces où l'affichage dynamique s'applique.

Commencer au début

Pour bien comprendre la suite de cet article et la plupart de la documentation des vendeurs d'écrans de télé, il est nécessaire de clarifier en bref les notions de clarté et d'intensité d'éclairage.

  • la clarté c'est une mesure pour la quantité de lumière qui est reflétée ou émise par un objet (écran), exprimée et mesurée en << nits >> (c'est la même chose que cd/m2).
  • l'intensité d'éclairage c'est une mesure pour la quantité de lumière émise par toutes les sources lumineuses dans un espace - des lampes et / ou le soleil - aussi nommée la lumière ambiante. Cette lumière se voit si elle est reflétée par un objet. L'intensité d'éclairage se mesure en lux (abbréviation lx ou lumen/m2 ou abbrévié lm/m2).

En bref ; la mesure de la lumière émise par un écran s'appelle la clarté et la mesure pour la quantité de lumière dans un espace s'appelle l'intensité d'éclairage. Il est clair que l'écran doit émettre plus de lumière que les objets autour (qui reflètent la lumière ambiante) afin de pouvoir voir le contenu de l'écran.

Qu'est-ce qui détermine la clarté optimale ?

La clarté optimale d'un écran, c'est celle qui donne plus de clarté au contenu de l'écran qu'aux objets autour de l'écran, dépendants à leur tour de l'éclairage ambiante dans l'espace où l'écran s'utilise. S'il y a une variation d'intensité d'éclairage, il faut tenir compte de l'intensité maximale de l'éclairage. Il ne faut pas choisir une clarté trop intense ; un écran trop clair n'est pas agréable à regarder, comporte des frais inutilement élevés, et gênera à l'éclairage de l'espace.

En général :

  • les écrans qui s'utilisent dehors ont besoin d'une plus grande clarté que les écrans qui s'utilisent à l'intérieur.
  • les écrans à l'intérieur qui captent directement la lumière du soleil ont besoin d'une plus grande clarté, comparables aux écrans qui s'utilisent dehors.
  • au cas où un écran se trouve directement derrière une fenêtre ou dans une vitrine, il faut tenir compte de la réflection de la lumière du soleil sur la fenêtre
  • il ne faut pas éclairer les écrans de télé à l'aide de projecteurs, afin d'éviter les réflections à l'écran qui réduisent la lisibilité.

Comme les écrans ayant une clarté plus intense sont plus chers à acheter, utilisent plus d'électricité et se remplacent plus vite, dépendant de la technologie choisie, il vaut la peine de choisir un écran qui utilise une clarté optimale pour l'endroit d'utilisation. On peut trouver des écrans professionnels qui disposent d'un détecteur de lumière qui sert à adapter la clarté à la lumière ambiante. Cette fonction améliore la lisibilité, contre une consommation d'énergie la plus basse, ce qui peut ajouter de la valeur dans les circonstances d'éclairage variable.

En règle générale sur la clarté d'écran :

  • pour les écrans qui s'utilisent à l'intérieur : une clarté d'au moins 300 nits et le double de la lumière ambiante - donc quand il y a une lumière ambiante de 200 lux dans une pièce, la meilleure clarté d'écran est 400 nits.
  • pour les écrans qui s'utilisent à l'extérieur : la règle du double de la lumière ambiante s'applique également à l'extérieur, mais dans la plupart des cas, mêmes dans les situations fortement lumineuses, il y a un maximum suffisant de 3000 nits. De plus, dans les situations plus lumineuses, la règle du doublement peut être ajustée : multipliez par 1,5. L'intensité d'éclairage à l'extérieur est souvent de 1000 lux ou plus ; c'est la raison pour laquelle la clarté minimale des écrans à l'extérieur est d'environ 2000 nits, ce qui est beaucoup plus que pourrait donner un écran de télé pour les consommateurs. Si les écrans à l'extérieur s'utilisent pendant la nuit, leur clarté ne doit pas dépasser 100 - 150 nits1 quand il fait noir. Tenez compte des réglementations locales sur la clarté des panneaux et des écrans qui s'utilisent à l'extérieur pendant la nuit.

Dans le tableau ci-dessous vous trouverez un conseil plus détaillé sur la clarté d'écran.

Et la technologie d'écran, c'est important ?

Il existent de différentes technologies pour les écrans de télé, dont les plus connues LCD, OLED et LED. Chaque technologie a ses avantages et ses désavantages. En ce qui concerne la clarté, il y a plusieurs choses dont il faut tenir compte :

  • les écrans LED ont une clarté plus élevée que les écrans LCD et OLED
  • la lumière directe du soleil peut abîmer les écrans LCD
  • dans les écrans LCD, il y a plus de réflections qui réduisent la lisibilité
  • les écrans LED sont plus chers, exigent une installation spécialisée et utilisent plus d'électricité que les écrans LCD et OLED

Quand un écran est placé derrière des vitres, dans une vitrine, il vaut mieux bien étudier la situation. Acheter un écran clair va certainement améliorer la lisibilité, mais donnera plus de frais d'achat et d'électricité. Parfois, il peut suffir de placer l'écran près des vitres et d'ajuster l'éclairage dans la vitrine et autour pour avoir de bons résultats. S'il est nécessaire de placer les écrans dans un boîtier de protection, laissez ce travail à un professionnel ayant de l'expérience dans ce domaine.

Résumé de la clarté optimale avec de différentes intensités d'éclairage

Pour vous aider à choisir la clarté optimale, vous trouverez ci-dessous un tableau des clartés conseillées avec de différentes intensités d'éclairage dans des lieux où l'affichage dynamique s'utilise souvent. Ce tableau vous donnera un conseil plus détaillé que les règles générales ci-dessus.

Industrie Espace Intensité d'éclairage typique (en lux ou lm/m2) Clarté d'écran conseillée (en nits ou cd/m2)
Aviation & transport Aéroport hall des départs 350 – 5,000 700 – 2,500
Porte d'embarquement 350 – 2,500 700 – 2,500
Hall du check-in 300 – 2,000 600 – 2,500
Bureau Couloirs 50 - 250 350 - 500
Salle de réunion 150 - 500 350 - 800
Salle du conseil 200 – 700 400 – 1,000
Accueil 250 – 1,000 500 – 1,600
Bureaux 200 – 500 350 - 800
Atrium 400 – 5,000 700- 2,500
Cinéma Hall et vente de billets 200 – 2,000 400 – 2,500
Vitrine 1,000 – 10,000 1,700 – 2,500
Extérieur et toit 2,000-10,000 2,500
Extérieur autour du cinéma 5,000-50,000 2,500
Enseignement Couloirs 100 – 300 350 - 600
Salle de classe 150 – 500 350 - 800
Auditorium 200 – 1,000 400 – 1,600
Services médicaux Accueil 250 – 1,000 500 – 1,600
Salle de soins 150 - 350 350 - 650
Salle d'attente 150 – 500 350 - 800
Hôtellerie Salle de réception 300 – 2,000 700 – 2,500
Accueil 250 – 1,000 500 – 1,600
Couloirs et escaliers 100 - 250 350 - 500
Loisirs et musées Stade de sports et salle de concert 200 – 1,000 400 – 1,600
Musée 200 – 1,000 400 – 1,600
Restaurant (restauration rapide) Vitrine 1,000 – 10,000 1,700 – 2,500
Panneau du menu 250 - 500 350 - 800
Kiosque en libre-service 250 - 600 500 – 900
Panneau du menu du drive-in 5,000-50,000 2,500
Location & podiums À l'extérieur 5,000-50,000 2,500
Stand de foire commerciale 250 – 2,500 500 – 2,500
Stade de sports et salle de spectacles 250 – 1,000 500 – 1,600
Magasin Vitrine 1,000 – 10,000 1,700 – 2,500
Entrée 300 – 1,000 600 – 1,600
Pharmacie 250 – 1000 500 – 1,600
Magasin 250 – 700 500 – 1,000
Supermarché 250 – 600 500 – 900
Showroom 350 – 1500 600 – 2,500

Source NEC2

Références

Les documents suivants ont été utilisés en écrivant cet article :

  1. Report on digital sign brightness, Jerry Wachtel, 2014
  2. How Display brightness affects successful implementation of Digital Signage applications, NEC Display Solutions, 2015